mercredi 2 novembre 2016

PAX EUROPÆ tome II ! :)

Voici la couverture du Tome II de PAX EUROPÆ qui sera disponible en version numérique et en version papier dans très peu de temps !! :)
Soyez au courant de la sortie en suivant la page FB de Florent Lenhardt ICI ! (ou en cliquant sur l'image)
                                                                 
https://www.facebook.com/paxeuropae/


Je n'ai pas beaucoup produit ces derniers temps mais je compte bien changer cela :)
Si vous avez des envies particulières, faites le moi savoir : je vous écouterai, ou pas, mais dans tous les cas ce sera productif ! ;p

dimanche 22 mai 2016

dimanche 15 mai 2016

Furies

https://www.facebook.com/Pax-Europ%C3%A6-304052392989638/?fref=ts

Une illustration pour l'univers de Pax Europae (récit de Florent Lenhardt)

Vous pouvez cliquer sur l'image pour aller sur sa page FB :)


Ou ICI pour aller sur son Blog :)

lundi 29 février 2016

mercredi 17 février 2016

Speed paint

Deux "speed paint" réalisés pour le groupe Daily Spitpaint sur Facebook


 "Shockwave" + "Zero Gravity City"


"Forest of Stone"

dimanche 13 décembre 2015

jeudi 3 décembre 2015

Faire-part

 

Voici les trois images d'une commande spéciale pour un faire-part de naissance :)





Les trois volets ont d'abord été faits à l'aquarelle, puis complétés numériquement.

mardi 17 novembre 2015

Pour les Geeks, les curieux et les barjos ...

Voilà, pour ceux que ça intéresse, voici avec quoi on peut jouer quand on construit une image :


Bon alors hem... lui, c'est le Nombre d'Or (vous pouvez lui dire bonjour, le grattouiller, lui chatouiller les racines, tout ça ... il sera content). Séduisant non ?


      Dans ses jours les plus sombres, lorsqu'il est envahi par un sentiment d'incomplétude, il ressemble plutôt à ça : 1,6180339887. (Beaucoup moins chouette, hein, c'est pour ça qu'il vaut mieux faire en sorte de ne pas le maltraiter).
      Comme tout le monde, il peut aussi avoir des moments de doute ... dans ce cas, il correspond à l'unique résultat positif de cette équation à deux inconnues :


Hem ..
Oué ...
Ben ensuite .....blablabla.... Fibonacci ....blablabla .... 

On secoue le tout très fort, et hop !

On obtient ça :


Haha ! Oué ... j'vous vois v'nir ! Vous croyez tout d'même pas que j'vais vous servir toute la démonstration ! On croit rêver ... pfff.

Bref, on obtient une spirale (Spirale d'Or), basée sur des proportions dites "idéales". Elle est inscrite dans un Rectangle d'Or, lui même découpé en rectangles d'or successifs.

Bah voilà, tout est dit, maintenant on a un "plan" harmonieux pour dessiner, peindre, ou même photographier  presque n'importe quoi.
Alors bien sur, comme tout plan qui se respecte, il a des avantages et des inconvénients (çaseraittropsimplesinon). S'il peut aider en cas de panne d'inspiration (genre feuille blanche) il est également vite contraignant !

Hey mais ... avouez ... il est beau même tout nu non ? Finalement je ne suis pas sure que ce soit utile de peindre autour ... ! :p

Enfin comme je n'ai pas pu m’empêcher d'utiliser (au moins) cette superbe spirale, voici toute mes images liées au nombre d'or et à Fibonacci :
Ou comment recycler ses vieux dossiers quand on est en panne sèche pour alimenter son blog 














Non mais ... c'est rigolo non ?
Je crois que je vais m'y remettre :p

lundi 21 septembre 2015

PAX EUROPÆ disponible en plusieurs formats !

http://europaen-tribune.blogspot.fi/2015/09/precomandes-de-certitudes.html

Amis lecteurs, tous à vos commandes !

Vous trouverez un article détaillant les façons de se procurer l'ouvrage sur le blog de PAX EUROPÆ, en cliquant sur la couverture ! :)


http://europaen-tribune.blogspot.fi/2015/09/precomandes-de-certitudes.html

lundi 31 août 2015

PAX EUROPÆ -- Certitudes

Alors voilà, si vous ne m'avez pas beaucoup vue ces derniers temps, c'est tout simplement parce que je mijotais quelques chose !

J'ai eu l'immense honneur de réaliser la couverture de "CERTITUDES", premier tome de PAX EUROPÆ, écrit par Florent Lenhardt (également auteur de savoureuses nouvelles !).

Sortie prévue le 23.09.2015

Je vous invite vivement à aller jeter un œil sur le blog de PAX EUROPÆ et/ou sur sa page FaceBook :)




Voici donc couverture et quatrième de couverture, par bibi :

Vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir
(comme d'habitude)







mardi 26 mai 2015

"Jéjé l'potier"


Peinture numérique inspirée d'une photo de Jérôme Colivet, un potier très talentueux !
Vous pouvez aller voir ses créations sur sa page FaceBook en cliquant ICI !

lundi 27 avril 2015

Speedpainting


Allez, parce que sinon on risque de s'endormir, voici quelques speedpaints que j'ai fait pour m'entrainer et pour poster sur le groupe Daily Spitpaint
https://www.facebook.com/groups/1402563099961950/?fref=ts

Edit : désolée pour la faute à GHOST, je l'ai vue après avoir fini mon assemblage photoshop, donc ça restera :p
Là ...voilà .... épicétou !

mercredi 22 avril 2015

Victorian London



Un petit dessin, parce-que quand même, ça faisait longtemps ^^

Feutres sur carnet à croquis + teintes et rehauts numériques 

dimanche 15 février 2015

Dis Karo, comment tu fais ?

On m'a récemment demandé de montrer comment je crée mes bijoux en bronze ... (Bande de curieux ! )


Pour être claire, il va donc falloir aligner plus de trois mots, et ceux qui suivent mon blog savent bien que ce n'est pas dans mes habitudes. (Une croute, des dimensions et basta ! bah oui, c'est tellement plus simple)(La couardise vient certainement s'ajouter à la raison de la simplicité, mais on ne va pas s'étendre là dessus hein ...)

Il me semble que la meilleure façon d’être comprise est de vous montrer les étapes de la réalisation d'une pièce de métal en particulier. Alors bien entendu, je ne procède pas toujours de la même façon, certaines étapes peuvent se révéler inutiles pour d'autres pièces.

J'utilise de la pâte de bronze, qui se travaille un peu comme de l'argile. Tout comme elle, il faudra ensuite la cuire.

Il existe certainement une multitude de façons de faire, voici la mienne ...


Création d'un prototype :



Pour ce bijou j'ai besoin de créer un prototype qui me servira de base pour travailler la pâte de métal plus rapidement ensuite.

Tout commence avec un morceau de pâte polymère (mais finalement ça pourrait très bien être de la cire), que je travaille comme de la pâte à modeler.





Ça peut prendre un certain temps ....
Plein de surprises, des moches, des chouettes, et tous les coups sont permis du moment que l'on obtient le résultat souhaité.








Je dois avouer que celui-ci m'a donné pas mal de fil à retordre. Hum ... 3 pour être précise.
Ceci n'est pas une "mimic octopus", il s'agit seulement d'un futur nœud.





Cthulhu, si tu voulais bien sortir de ma pâte polymère (et de ma tête), ça m'arrangerait.




...




 

...

 
"Grouuuiiiiik" -_-









Voilà, le nœud en pâte polymère est achevé (moi aussi), il suffit maintenant de le cuire à 110° pendant 30 minutes pour le rendre solide.

Travailler sur du papier sulfurisé évite bien des déboires : ça colle moins et on peu déplacer l'objet sans le déformer.
... et c'est prévu pour aller au four ! :) Magiiiie !




A ce stade, on peut déjà réfléchir à la suite : comment réaliser un moule recto verso dudit nœud.
Je l'appelle "nœud" pour faire court, mais il s'agit en fait d'un symbole nordique.

A chacun sa façon de réfléchir hein ... 






Réalisation d'un moule :





Pour faire le moulage du coté face, j'ai utilisé de la pâte Oyumaru. C'est une sorte de matière plastique que l'on trempe dans l'eau bouillante : elle devient molle et s'accapare les motifs et les textures de tout ce qu'elle touche. Elle durcit à nouveau en refroidissant.

Sur les cotés, ce sont des perles de rocaille qui devaient servir à faire des marques pour caler les deux moules bien en face par la suite ... Ça s'est révélé inutile. (no comment)
Admirez plutôt les magnifiques empreintes de doigts !





C'est idiot, mais pour l'autre face, on ne peut pas utiliser la même pâte.
Si on utilise de l'Oyumaru contre de l'Oyumaru ... et bien ça colle ! (même si la première partie est refroidie et solide)

J'ai donc utilisé de la pâte Siligum pour faire le dessous (tant pis pour la transparence et la visibilité).






Voilà, quand tout est pris, il suffit de retirer le prototype (on le remercie chaleureusement d'avoir bien voulu s'y coller).

On n'oublie pas non plus de créer des repères d'une façon ou d'une autre pour bien reposer les moules en face plus tard.









Fabrication de la pâte :









C'est pas compliqué : on met la bonne quantité de poudre, la bonne quantité d'eau et on mélange intimement - c'est à dire comme un bourrin. Bah oui !










Finalement c'est pas si simple, il faut tâtonner ensuite pour obtenir la bonne consistance.
Et on ne souhaite pas toujours la même consistance, selon l'objet à réaliser.












Quand il n'y a plus rien qui colle au mortier c'est déjà pas si mal, on est sur la bonne voie !












Moulage de la pâte de métal :





Pas la peine de vous faire un dessin hein .... (ah si).
On met une boulette de pâte de métal entre les deux faces du moule et on serre très fort.

Il faut aussi lubrifier le moule -- avec de l'huile d'olive par exemple -- pour ne pas que la pâte adhère.






On obtient quelque chose de grossier -- disons avec des moustaches.




(notez que je n'ai rien contre les moustachus).







Une fois sec -- c'est à dire 24heures plus tard, on peut affiner l'objet en le limant.


J'ai aussi réalisé deux petites boucles à mettre sur les cotés.
Pour les souder au reste, il suffit de remouiller les surfaces à mettre en contact.
... et d'attendre que ça sèche à nouveau (Pffffff) -_-






La cuisson :


Bon et bien il suffit de mettre le machin dans le four, d'appuyer sur le bouton et c'est cuiiiiiiiiiiiiit !  et tu sais comment je saaaaiiiiis ? Je sais parce-que je suis un ..... hahum pardon, je m'égare.




On positionne le magnifique nœud  sur un lit de charbon, on recouvre d'une autre couche de charbon, et on installe le tout dans le four.

Il existe plusieurs sortes de pâtes de métal et elles ne cuisent pas toutes de la même façon. Certaines demandent deux cuissons (un déliantage et une cuisson vraie), d'autres une seule (tout se fait en même temps -- ou presque)












Il s'agit ici d'un four uniquement composé de plaques de fibres thermiques et d'une résistance circulaire. (pourquoi faire compliqué ?)









 


Il est petit mais il chauffe tout de même à 950°C, je suis contente de ne pas être dedans.

Pour la pâte de bronze, nous n'avons besoin "que" de 850°C.








 

Bon et bien voilà, il ne reste plus qu'à prier pour que la cuisson se passe bien et qu'elle n'anéantisse pas ces heures de boulot.



A chacun sa façon de prier hein ...







Après avoir attendu le bon temps de cuisson, entre 30 et 50 minutes (je ne détaille pas parce-que ça dépend de beaucoup de paramètres), on laisse refroidir à four fermé pendant environ 15 minutes. De toute façon, l'incandescence observée par le trou de cheminée ne donne pas trop envie d'ouvrir avant ...

Et là, tadaaaaa ! on ouvre ! my god ! c'est encore rouge !
On extrait la coupelle avec des pinces (et des gants anti-chaleur -- j'avoue ne pas en avoir, je ne possède que des moufles de cuisine, ce qui, comme on peut s'en douter, n'est pas des plus pratique -- donc je fais sans)







Hum ....


Non, j'vous jure, j'ai pas mis les moufles pourtant ..... comprends pas ....
Enfin la coupelle n'a pas atteint sa destination ... ^^












Le voilà de près une fois cuit.
Il va falloir le débarrasser de sa couche de carbone à l'aide d'une brosse métallique :)















Recto-verso après brossage.

On peut également polir le métal pour le rendre brillant et/ou mettre de la patine à certains endroits.











Voilà au bout du compte notre amulette de métal prête à être montée sur le cordon de notre choix pour un joli petit bracelet :)




Vous pourrez voir le résultat final sur ma page FaceBook quand il sera terminé :)



En bonus : un aperçu de mon terrain de jeu ... Parce-qu'à la vue de mes petits dessins, vous allez imaginer que je vis dans une grotte !



Prochain article : comment couler un bronze ! (hum, pardon, je dis de la merde, il est temps d’arrêter)